Charles DULLIN

Charles DULLIN(1885-1949)

Charles Dullin est né le 8 Mai 1885,à Yenne (Savoie), dernier né d'une famille de 19 enfants.

Très jeune déjà, il affirmait sa vocation théâtrale, passionné d'art et de poésie. En 1903, à 18 ans et avec 17 francs en poche il arrive à Paris. Il connaît alors la vie du comédien pauvre, encore inconnu et doit lutter sans cesse contre la faim, la maladie et les soucis financiers.

Engagé au théâtre des Gobelins, il va de temps en temps au Lapin Agile pour réciter des vers de Villon et de Corbière, il joue aussi à Belleville, à Montparnasse, puis en 1906 entre au théâtre de l'Odéon dirigé par André ANTOINE, l'initiateur de la mise en scène moderne, où il débute dans le rôle de Cinna dans Jules César de Shakespeare. En 1910, au théâtre des Arts, il crée le rôle de Pierrot dans le Carnaval des enfants et le rôle de Smerdiakov dans les Frères Karamazov.

En 1913, Charles Dullin participe à la fondation du Vieux-colombier par Jacques Copeau où il est avec Louis Jouvet l'un des acteurs principaux.

En 1921, il fonde sa propre équipe sous le nom de ''l'Atelier'' dans une boutique, avant de s'installer en 1922 au Théâtre Montmartre.

Après un démarrage difficile, jouant souvent devant une salle presque vide, il monte ''Volpone'' et là, le bouche à oreille fait remplir la salle et Charles Dullin et son théâtre sont sauvés.

En 1927, il s'intègre au Cartel de Théâtre avec Louis Jouvet, Pitoëff et Gaston Baty.

Charles DULLIN fut aussi professeur et eut pour élèves, entre autres, Jean MARAIS, Madeleine ROBINSON, Alain CUNY, Roland PETIT...

En 1940, il quitte ''l'Atelier'' et prend la direction du théâtre de la Cité, ancien théâtre Sarah-Bernhardt, où en 1943 il crée Les Mouches de Jean-Paul Sartre. Après la libération les critiques se montrent très sévères avec Charles Dullin et c'est avec un lourd passif qu'il quitte la direction à la fin de la saison 1947.

Attendant de trouver un théâtre fixe, il effectue plusieurs tournées et signe quelques mises en scène à Paris.

Il fut aussi acteur de cinéma, citons quelques films: Le miracle des Loups (1924), Maldone (1928), Les Misérables (1934), Volpone (1939), Quai des Orfèvres (1939).

Le 12 Décembre 1949, il décède à l'Hôpital Saint-Antoine.

C’est le 8 mars 1962 que le conseil municipal donna son nom à cet espace situé entre la rue Louis et René Moine et la rue du Général Nicolet, qui, après la dernière guerre abrita une « cité d’urgence ». Ce square rénové est devenu jardin et fut inauguré le 29 Septembre dernier.

Evénements à venir

Avec le déconfinement, les choses se réorganisent doucement...

Nous avons encore très peu d'informations sur les évènements de l'été.

Dimanche 28 juin: 2ème tour des élections municipales

En juillet, réalisation d'une fresque au sol, place Sarah Bernhardt par les enfants du quartier, avec l'association Par Tout Artiste.

Aucun évènement à venir!
booked.net
Recevoir notre journal par mail !

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Copyright © 2020 L'Echo des Champs - Tous droits réservés
Réalisation: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.