Jean Terrien

(1766-1855)

Allée Jean Terrien

Jean Terrien « Cœur de Lion » un chouan.

Jean Terrien est né en 1766 de parents métayers d’un bourgeois député révolutionnaire puis ministre de Napoléon, Jacques Defermon des Chapelières. Ayant dû quitter le séminaire en 1790 pour cause de fermeture par les autorités révolutionnaires, Jean Terrien forma avec quelques amis dont Jean Pacory « Cœur de roi », un groupe assez important menant une guérilla efficace contre les troupes de la république dans la région entre Ancenis et Chateaubriant. Jusqu’en 1800, Jean Terrien sera chef des insurgés du district de Chateaubriant. Il devint ensuite marchand de bois à Nantes.

En 1815, il prit le commandement des jeunes gens de la région de Chateaubriant qui refusaient de servir dans la nouvelle armée de Napoléon.

Anobli en 1820 « Ecuyer du roi », il devint percepteur à Riaillé.

On retrouve Jean Terrien au côté des Chouans en rébellion contre Louis-Philippe en 1830. Ce mouvement échoua et Jean Terrien dut rester dans la clandestinité jusqu’en 1834.

Il reprit son commerce de bois à Nantes où il mourut en 1855 à 89 ans.

L’Allée Jean Terrien a été dénommée le 23 janvier 1989. C’est une petite rue qui part de la rue Leguen de Kérangal à gauche après la rue d’Aiguillon dans le sens Bd Clémenceau vers Bd Albert 1er.

Copyright © 2019 L'Echo des Champs - Tous droits réservés
Réalisation: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.